Bientôt 100% de (not provided) dans google analytics?

Écrit par Corinne Capet publié le .

not provided

La pieuvre Google étend de plus en plus son emprise sur le Web en chiffrant au fil des mois toutes les requêtes sur son moteur de recherche. Le but principal semble être de favoriser ses publicités Adwords, sans aucun moyen pour l'internaute de modifier la donne...

Si on en croit le site NotProvidedCount (qui fournit des statistiques basées sur un panel de 60 sites), en continuant la courbe actuelle de croissance des requêtes en (not provided), on devrait atteindre les 100% d'ici à la fin de l'année (voir graphique ci-dessous). Toujours selon ce site, la moyenne actuelle serait de 73,93%. Pour information, sur le site Abondance, nous atteignons la barre des 80% en ce moment... La situation devient donc catastrophique et n'est pas à l'honneur de Google (et des différents navigateurs) qui chiffrent les pages de résultats, ne permettant plus la transmission de ces "mots clés referers" pourtant si importants en web marketing. Sauf pour les Adwords de Google, bien entendu ! Car la pseudo-sécurité des internautes, credo de Google lorsqu'il a mis a mis en place cette fonction, s'arrête bien sûr aux frontières de son tiroir-caisse. La moindre des choses aurait été de fournir le choix à l'internaute entre recherche chiffrée ou pas. Que nenni ! Aucune solution n'est aujourd'hui fournie afin d'opter pour une recherche sécurisée ou pas. Un comble ! Don't be evil, qu'ils disaient...

Toutes les SERP chiffrées d'ici peu

Et la situation ne pourra que s'empirer puisque Google a annoncé son intention, sous le prétexte de lutte contre l'espionnage de la NSA (en cela, Prism lui rend un grand service !), de crypter TOUTES les SERP, que l'internaute soit connecté avec son compte ou pas. Et les données fournies par les Google Webmaster Tools ne sont pas assez précises pour assouvir les besoins des spécialistes du web marketing (impossibilité, par exemple, de calculer un taux de conversion sur une visite alors qu'il s'agit là de l'une des bases essentielles de mesure de la qualité d'un trafic). Et surtout, ces données viennent également de Google et quand on voit la stratégie actuelle du géant de Mountain View, on se dit que les risques de manipulation sont énormes. Les statistiques étant limitées à 90 jours (prochainement extensibles à 1 an selon Google) et 2 000 mots clés, elles sont de toutes façons quasiment inexploitables, notamment pour les gros sites. En bientôt deux ans, Google aura ainsi réussi à étendre son emprise sur le Web de façon hégémonique et outrancière dans ce domaine. Le tout sans aucune réaction de qui que ce soit. Et quand on voit la courbe de croissance du navigateur Chrome et de Google Analytics, on peut se dire qu'il tient également là de nouveaux et énormes moyens de tenir Internet et le Web entre ses mains. Lorsque 100% des requêtes naturelles seront chiffrées et non transmises, la seule solution pour obtenir des informations statistiques sur la façon dont les internautes ont trouvé un site sera donc... d'acheter des publicités Adwords. Et ce jour-là, Google aura gagné son pari : il sera devenu incontournable et aura fermé la porte à ses concurrents sans que personne ne réagisse...

 

Le référencement naturel

pour augmenter votre visibilité par un traffic ciblé.

Le netlinking

est le moyen d'augmenter le nombre de lien pointant vers une page.

La rédaction web

est l'art d'optimiser votre contenu .

Suivez mon actualité